Fermeture annuelle du 27 juillet au 16 août inclus.
Toutes les commandes réalisées seront expédiées le 17 août.
Nous vous remercions pour votre compréhension

Jauge G1+

146,20 HT par boite de 10 jauges

  • Pour fissure à lèvres parallèles en intérieur et extérieur
  • Lecture « digitale » simplifiée au 1/20ème de mm ou lecture classique avec le vernier au 1/10ème
  • Fixation simple avec auto-adhésifs fournis ou possibilité de fixation mécanique grâce aux trous pré-percés
  • Possibilité de fixation en angle avec la barrette pliable fournie
  • Livré par boîte de 10 jauges avec 1 stylo et une notice d’utilisation.

Fabriquée en France

Sommaire Fiche Produit

Caractéristiques techniques
Fixation de la jauge
Conseils de pose
Fissure en angle
Protection de la jauge

Lecture « digitale » de la jauge
Fichier de suivi
Produits annexes

Caractéristiques techniques

  • Résolution
    1/20ème avec la lecture « digitale » (ou 1/10ème de mm avec le vernier)
  • Type de suivi
    Suivi évolution sur 1 axe
  • Type de fissure
    Fissure verticale, horizontale et dans les angles avec la barrette pliable
  • Utilisation
    Intérieur / Extérieur : résiste aux intempéries et aux UV
  • Fixation
    Collage avec les auto-adhésifs fournis ou fixation mécanique par chevilles à frapper (vendues séparément)
  • Conditions de pose avec auto-adhésif
    Température de pose : entre -10°C et 35°C. Collage efficace de -40°C à +90°C
  • Longueur
    160mm avec la barrette pliable
  • Largeur
    40mm
  • Epaisseur
    3mm (épaisseur platine = 0,7mm, épaisseur tirette 0,5mm)
  • Amplitude maximum
    environ 30mm (variation possible entre la mesure maximum et minimum)
  • Poids
    4g
  • Matière
    PVC extrudé. Tirette en Lexan.
  • Force de traction
    25g
  • Coefficient de dilatation linéaire
    7.10-5 m/m/°C pour le corps de la jauge, 6,7.10-5 m/m/°C pour la tirette

Fixation de la jauge

Afin de mesurer le plus efficacement possible l’évolution de la fissure, la jauge est généralement fixée au niveau où la fissure est la plus large ou au milieu de la fissure. La jauge G1+ est conçue avec un matériau suffisamment souple pour pouvoir s’adapter et suivre le mouvement de surfaces irrégulières, convexes ou concaves.

Deux modes de fixation sont possibles :

  • Par collage : la fixation est assurée de façon simple et rapide par des auto-adhésifs double face fournis. Le support doit être en bon état (il ne doit pas s’effriter), il doit être relativement lisse pour que l’autocollant soit collé sur toute la surface, il doit être propre (sans poussières, ni graisse), enfin il doit être sec.
    Si nécessaire, et notamment si la surface n’est pas totalement plane et présente des aspérités, il est possible de renforcer le collage avec une colle epoxy à durcissement rapide en biseringue.
  • Par fixation mécanique : les  jauges de la famille G1 sont livrées percées de 2 trous de Ø 4 mm. Ces trous facilitent la fixation mécanique par cheville à frapper / tap-vis. Le diamètre de 4mm permet de réaliser très facilement le trou sur n’importe quel support.
    L’ensemble vis + cheville = Ø 4 mm : il suffit donc de réaliser 2 trous de Ø 4 mm, de placer l’ensemble vis + cheville dans le trou de la jauge et de la barrette pliable, et donner un léger de coup de marteau pour fixer le tout.
    Sur des supports difficiles (support qui s’effrite, poussiéreux, avec des aspérités, humide), nous conseillons d’avoir recours à des fixations par chevilles à frapper / tap-vis pour éviter tout décollement. Des sachets de 50 tap-vis sont proposés, ou un kit tap-vis complet prêt à l’usage est disponible avec un forêt de 4mm, un tournevis et 30 tap-vis.

Jauge G1+ avant montage avec tapvis

Résultat de la pose avec tap-vis :

Conseils de poses

Positionnez idéalement le triangle du vernier entre 33 et 34 avec les 2 bandes mouchetées qui apparaissent à droite et à gauche. L’objectif est de centrer la tirette. Il est  inutile de chercher à faire coïncider le repère du vernier avec un trait de l’échelle de mesure qui est une opération très souvent difficile avec un tel degré de précision. En effet le principe consiste à mesurer la différence entre 2 mesures : peu importe la valeur de la première mesure, c’est elle qui constituera la point 0. Il suffit de poser la jauge et de lire le résultat tel qu’il apparaît.

 

 

Positionnez l’ergot de la barrette pliable au milieu du trou-oblong de façon à absorber tout mouvement parasite.
Ce système breveté permet d’éviter de mettre la jauge en contrainte en bloquant la tirette dans le cas où il existe aussi un mouvement sur l’axe Y.
Cependant cette jauge ne permet pas de mesurer le mouvement sur l’axe Y, pour cela il faut utiliser une jauge G6 qui mesure l’évolution sur 2 axes du plan.

 

 

Fissure en angle / en cueillie verticale et horizontale

Les jauges de la famille G1 sont fournies avec une barrette pliable qui permet de réaliser une fixation en angle.

Il suffit pour cela de plier la barrette au niveau de la striction prévue à cet effet.

Jauge G1+ montée en angle

Protection de la jauge

Pour éviter toute dégradation, nous recommandons de protéger les jauges posées en des lieux publics : école, magasin, rue…  Deux types de protection sont disponibles : protection classique et protection anti-UV recommandée dans le cas d’une exposition au Sud. La protection est fixée par chevilles à frapper / tap-vis.

Exemple de pose de protection de jauge G1

Lecture « digitale » de la jauge

L’innovation majeure proposée par la jauge G1+ réside dans la lecture « digitale » des dixièmes de mm : en effet chaque mouvement de 1/10 de mm de la tirette entraîne l’obturation concomitante d’une ligne de 6 lumières blanches placées sur cette même tirette. Chaque ligne est affectée d’un chiffre (de 0 à 9) et le chiffre de la ligne obturée est le chiffre des dixièmes.

Lecture de la jauge G1+ à une date J

Le repère  du vernier se situe entre 34 et 35

a) Lecture des mm

Le nombre de mm correspond à la graduation située à gauche du repère du vernier : 34 dans ce cas de figure

b) Lecture de la décimale

Rechercher quelles sont la ou les lignes de lumières obturées.
Dans cet exemple ce sont les lignes 1 et 2 qui sont noircies ce qui signifie que le repère  du vernier se situe à mi distance du premier et du deuxième dixième.

On ne lira donc ni 34,10 mm, ni 34,20 mm mais bien 34,15 mm

Lecture de la même jauge G1+ à une date J+90 jours

Le repère  du vernier se situe entre 34 et 35

a) Lecture des mm

Le nombre de mm correspond à la graduation située à gauche du repère du vernier : 34 dans ce cas de figure

b) Lecture de la décimale

Rechercher quelles sont la ou les lignes de lumières obturées (ou les lignes qui sont noircies).
Dans cet exemple seule la ligne 7 est noircie ce qui signifie que le repère  du vernier se situe exactement au niveau du septième dixième.

On lira donc 34,70 mm.

En faisant la différence entre les 2 lectures on pourra déterminer que la fissure s’est agrandie de 0.55mm en un peu plus de 3 mois.

Le vernier que l’on retrouve sur le haut de la tirette, permettra au besoin de conforter ces résultats (pour la lecture du vernier se reporter à la fiche produit de la jauge G1).

Fichier de suivi

Afin de faciliter le suivi de l’évolution des fissures, vous pouvez télécharger le fichier Excel de suivi de mesures de la G1+

Ce fichier Excel est très simple d’utilisation : il suffit de dupliquer une feuille pour chaque site ou chantier observé avec la possibilité de suivre jusqu’à 10 jauges. Ce fichier tient compte du coefficient de dilatation du corps de la jauge et la tirette en ajustant chaque mesure relevée avec la température par rapport à la température initiale de la 1ère mesure. Si vous n’avez pas relevé la température, il suffit de ne pas l’indiquer pour que le coefficient de dilatation ne soit pas pris en compte.

A noter que l’impact du coefficient de dilatation sur la mesure de la G1+ est très faible (environ 9 micromètres tous les 1°C).

Voici un exemple du type de suivi obtenu avec le fichier :


Produits annexes

Vous aimerez peut-être aussi…