header

Jauge G6 - Mesure l'évolution de l'écartement et la rotation des lèvres d'une fissure dans un même plan
Fabriquée en France

Sommaire de la documentation détaillée


> Présentation de la jauge G6

La jauge de type G6 est destinée à mesurer l’évolution de l’écartement et de la rotation des lèvres d’une fissure, ou d’un joint quelconque, dans un même plan.



L’association de 2 verniers, translation et rotation, permet au dispositif d’apprécier les évolutions d’une déformation soumise à différentes contraintes.

Cet appareil est recommandé pour étudier une pathologie qui se traduit par une déformation ou une rupture en “queue de billard”.

La Jauge Saugnac de type G6 regroupe toujours les deux même concepts :
  • La mesure se fait au moyen d’un vernier au 1/10ème de mm.

  • La fixation est assurée par des auto-adhésifs double face ou par fixations mécaniques (tap-vis).

La platine de la jauge G6 est en PVC de 1 mm d'épaisseur. Elle mesure 120 X 95 mm.
La tirette est en PVC de 0,5 mm d’épaisseur.
L'épaisseur totale est de 3 mm et la longueur de la jauge avec tirette en position est de 20 cm.

La force de traction nécessaire au déplacement du dispositif est de 20g en traction et 35g en rotation.


A : Axe de rotation , B : Fissure

NOTA : Une variation de 1 division sur l’échelle circulaire correspond sensiblement
à 3,3 mm de mouvement différentiel vertical lorsque le repère T du vernier est voisin de 10.

> Protection

La jauge G6 peut être protégée par une plaque de PVC transparente de 150 X 300 X 1,1 mm.
Cette protection est recommandée par exemple lorsque la jauge est posée dans des lieux fréquentés, des écoles ou des lieux publics.


Fixation de la jauge G6 et de sa protection par tap-vis

> Pose de la jauge G6

Sur des supports lisses, cloisons, murs intérieurs revêtus de peinture, papier peint ou enduit fin, l’adhérence de l’auto-adhésif sera suffisante.



Pour des supports humides sans cohésion ou sur des surfaces d’accueil peu favorables à l’auto-adhérence, utiliser des fixations mécaniques type “tap-vis”.

Deux jauges G6 placées en opposition permettent de mieux définir les mouvements complexes, analysés par 4 verniers.

La jauge G6 est pré-percée de 3 trous de ø 4 mm.

> Pose de la jauge G6 avec cornière

Pour mesurer et enregistrer l'évolution complexe d'un joint ou d'une fissure dans plusieurs plans perpendiculaires, nous recommandons d'avoir recours à des jauges G6 placées en opposition et fixées - si nécessaire - sur des cornières (platine et tirette). Les mouvements sont ainsi analysés par plusieurs verniers.



> Exemple de pose

Exemple de pose dans un cas particulier nécessitant d'avoir recours à une rallonge et à une assise du plateau élargie. Des artifices de pose, simples en général, s'imposent dans certains cas.


Exemple de pose avec rallonge

Des fissures complexes nécessitent d'avoir recours à plusieurs jauges G6 pour analyser le phénomène ayant causé le sinistre.



Paiement sécurisé CBVISAMASTERCARD- Devis en ligne - Paiement par chèque - Mentions légales - Conditions générales de vente