Jauge G6

133,40 HT par boîte de 5 jauges

  • Pour fissure avec une largeur irrégulière avec déplacement sur 2 axes : suivi de l’évolution de l’écartement et de la rotation des lèvres d’une fissure dans un même plan
  • Résolution au 1/10 de mm en translation et en rotation (soit 1/10ème de mm en horizontal et ~3/10ème de mm en vertical)
  • Fixation simple avec auto-adhésifs fournis ou possibilité de fixation mécanique grâce aux trous pré-percés.
  • Livré dans une mallette avec 5 jauges, un marqueur et une notice détaillée.

Fabriquée en France

Sommaire Fiche Produit

Caractéristiques techniques
Présentation de la jauge G6
Fixation de la jauge G6
Conseils de pose
Protection de la jauge
Lecture de la jauge
Projection des valeurs sur un axe orthonormé
Fichier de suivi
Produits annexes

Caractéristiques techniques

  • Résolution
    1/10ème de mm en translation et en rotation, soit 1/10ème en horizontal (X) et 3/10ème de mm en vertical (Y)
  • Type de suivi
    Suivi évolution sur 2 axes
  • Type de fissure
    Fissure sur 1 plan qui se déplace sur 2 axes, généralement de largeur irrégulière
  • Utilisation
    Intérieur / Extérieur : résiste aux intempéries et aux UV
  • Fixation
    Collage avec les auto-adhésifs fournis ou fixation mécanique par chevilles à frapper (vendues séparément)
  • Conditions de pose avec auto-adhésif
    Température de pose : entre -10°C et 35°C. Collage efficace de -40°C à +90°C
  • Longueur
    200mm
  • Largeur
    95mm
  • Epaisseur
    3mm
  • Amplitude maximum
    environ 30mm (variation possible entre la mesure maximum et minimum)
  • Poids
    20g
  • Matière
    PVC extrudé.
  • Force de traction / rotation
    25g en traction / 35g en rotation
  • Coefficient de dilatation linéaire
    7.10-5 m/m/°C

Présentation de la jauge G6

La jauge de type G6 est destinée à mesurer l’évolution de l’écartement et de la rotation des lèvres d’une fissure, ou d’un joint quelconque, dans un même plan.
L’association de 2 verniers, translation et rotation, permet au dispositif d’apprécier les évolutions d’une déformation soumise à différentes contraintes.

A : Axe de rotation , B : Fissure

 

Cet appareil est recommandé pour étudier une pathologie qui se traduit par une déformation ou une rupture en “queue de billard” avec une largeur de fissure irrégulière (largeur plus importante à une extrémité)

De façon plus générale, la jauge G6 est utilisée pour suivre l’évolution de tout mouvement sur 2 axes.

Exemple illustratif ci-contre avec un affaissement du sous sol.

 

 

 

 

Fixation de la jauge

Il faut idéalement fixer la jauge de façon que le bras soit perpendiculaire et à cheval sur la fissure.
Deux modes de fixation sont possibles pour la jauge G6 :

  • Par collage : la fixation est assurée de façon simple et rapide par des auto-adhésifs double face fournis. Pour les supports lisses, cloisons, murs intérieurs, papier peint ou enduit fin, l’adhérence de l’auto-adhésif sera suffisante.
    Si nécessaire, et notamment si la surface n’est pas totalement plane et présente des aspérités, il est possible de renforcer le collage avec une colle epoxy à durcissement rapide en biseringue.
  • Par fixation mécanique : pour les supports rugueux, humides ou difficiles, fixation par cheville à frapper / tap-vis. La jauge G6 est livrée avec 3 trous percés de Ø 4 mm. Ces trous facilitent la fixation mécanique par cheville à frapper / tap-vis. Le diamètre de 4mm permet de réaliser très facilement le trou sur n’importe quel support.
    L’ensemble vis + cheville = Ø 4 mm : il suffit donc de réaliser 2 trous de Ø 4 mm, de placer l’ensemble vis + cheville dans le trou de la jauge et de la barrette pliable, et donner un léger de coup de marteau pour fixer le tout.
    Des sachets de 50 tap-vis sont proposés, ou un kit tap-vis complet prêt à l’usage est disponible avec un forêt de 4mm, un tournevis et 30 tap-vis.

Exemples de poses : 

Fixation mécanique de la jauge G6 sur parpaing

Fixation de la jauge G6 avec les autocollants fournis sur une fissure de largeur irrégulière

Pose de G6 avec rallonge (utilisation d’une plaque intermédiaire)

Pose de deux G6 à la perpendiculaire pour suivi de fissures verticales

Pose de G6 pour suivi de fissures obliques 

Pose d’une jauge G6 combiné avec une jauge G3 dans une église pour suivre l’évolution d’une déformation sur 2 axes et l’évolution du désaffleurement

Pose d’une jauge G6 en angle avec une cornière aluminium

Pose de jauges G6 sur une fissure du mur de la porte d’Ishtar

Conseils de pose

Afin de faciliter l’interprétation des mouvements, il est recommandé de positionner :

  • Le triangle T du vernier entre 10 et 11
  • Le triangle R du vernier entre 50 et 51

Ainsi le bras de la tirette est parallèle au grand coté du rectangle du corps de la jauge.
Il faut fixer la jauge de façon à ce que le bras soit perpendiculaire et à cheval sur la fissure.

Exemple de pose avec le T du vernier entre 10 et 11 et le R du vernier entre 50 et 51

Protection de la jauge

La jauge G6 peut être protégée par une plaque de PVC transparente de 150 X 300 X 1,1 mm.
Cette protection est recommandée par exemple lorsque la jauge est posée dans des lieux fréquentés, des écoles ou des lieux publics.

Fixation de la jauge G6 et de sa protection par tap-vis

Lecture de la jauge

Pour le vernier T en translation :

  • La division supérieure est graduée en mm de 0 à 30 : c’est l’échelle de mesure.
  • La division inférieure avec le T est mobile : c’est le vernier au 1/10ème de mm (10 divisions du vernier correspondent à 9 mm de l’échelle de mesure)

Pour le vernier R en rotation :

  • La division inférieure est graduée en mm de 40 à 70 : c’est l’échelle de mesure.
  • La division supérieure avec le R est mobile : c’est le vernier au 1/10ème de mm (10 divisions du vernier correspondent à 9 mm de l’échelle de mesure)

a) Lecture des mm :
Pour le vernier T, le repère T se situe entre les graduations 10 et 11 de l’échelle de mesure : on lira donc 10mm
Pour le vernier R, le repère R se situe entre les graduations 49 et 50 de l’échelle de mesure : on lira donc 49mm

b) Lecture de la décimale
Rechercher un trait du vernier qui coïncide avec un trait de l’échelle de mesure.
Pour le vernier T, la graduation 7 coïncide avec un trait de l’échelle de mesure : la décimale correspond donc à 7/10ème de mm.
Donc la mesure en T est égale 10,7mm

Pour le vernier R, la graduation 9 correspond avec un trait de l’échelle de mesure : la décimale correspond donc à 9/10ème de mm.
Donc la mesure en R est égale à 49,9mm

Projection des valeurs sur un axe orthonormé X,Y

Afin de faciliter l’interprétation de la rotation il est possible de calculer les valeurs X et Y selon le repère suivant :

  • L’origine correspond au centre du disque
  • L’axe X correspond l’axe principale de la tirette dans la position initiale
  • L’axe Y correspond à l’axe perpendiculaire à X passant par le centre du disque

Exemple dans le schéma ci-dessous avec la position initiale du corps de la jauge volontairement non aligné avec le bras de la tirette pour bien comprendre le principe du repère.

La position initiale lors de l’installation détermine le repère. Pour des raisons de facilité d’interprétation, il est recommandé de fixer le corps de la jauge parallèlement à l’axe du bras de la tirette lorsque c’est possible (cf. conseils de poses). Ainsi l’axe X est parallèle au corps de la jauge.

Exemple du positionnement du repère initial après un mouvement de rotation :

Figure illustrative – amplification du mouvement

Calcul du mouvement sur l’axe Y

La valeur du mouvement selon l’axe Y correspond, approximativement à la différence entre deux mesures du vernier R par 3,3.

Exemple :
– Mesure 1 de R = 49,9 mm
– Mesure 2 de R = 49,4 mm
– Différence R2 -R1 = 49,4 – 49,9 = -0,5 mm
– Evolution du mouvement sur l’axe Y = -0,5 x 3,3 = -1,65mm

Calcul du mouvement sur l’axe X

L’évolution du mouvement sur l’axe X correspond simplement à la différence du vernier T. En effet la rotation entraine une variation de X négligeable (une variation de 1/10ème sur l’axe Y correspond à une différence de 0,5 micromètre sur l’axe X, soit 0,0005 mm)

Fichier de suivi

Afin de faciliter le suivi de l’évolution des fissures, vous pouvez télécharger le fichier Excel de suivi de mesures de la G6 .

Ce fichier Excel est très simple d’utilisation : il suffit de dupliquer une feuille pour chaque site ou chantier observé avec la possibilité de suivre jusqu’à 5 jauges.

Ce fichier tient compte du coefficient de dilatation du corps de la jauge en ajustant chaque mesure relevée sur le vernier T avec la température par rapport à la température initiale de la 1ère mesure. Si vous n’avez pas relevé la température, il suffit de ne pas l’indiquer pour que le coefficient de dilatation ne soit pas pris en compte.

A noter que l’impact du coefficient de dilatation sur la mesure de la G6 est très faible (environ 9 micromètres tous les 1°C).

Par ailleurs la valeur en X est aussi ajustée en fonction de l’évolution de l’angle. Il est à noter cependant que la rotation entraine une variation de X négligeable : une variation de 1/10ème sur l’axe Y correspond à une différence de 0,5 micromètre sur l’axe X, soit 0,0005 mm.

Voici un exemple du type de suivi obtenu avec le fichier :

Produits annexes

Vous aimerez peut-être aussi…